Le lien des acteurs de l'enseignement agricole 15 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.   
1 Bienvenue sur le portail de l'Enseignement Agricole et de l'Agriculture en Nouvelle-Calédonie
   
[Se connecter / Créer un compte] · [Soumettre un Article]
  
Google
 
 Orientation Agricole  
 
  • Facebook des formations agricoles en Calédonie

  • Métiers de l'enseignement agricole

  • Portail de l'Enseignement agricole

  • Moteur de recherche formations agricoles

  • Nouvelle-Brochure formations agricoles en Calédonie-juillet-2018

  • Nouvelle-brochure-DAFE -formations agricoles diplômantes en Calédonie-fevrier-2018

  • Brochure-BTSA ministère de l'agriculture-2018

  • Brochure-coaching--btsa-en-métropole
  •  
       

     
     Films humoristiques calédoniens  
     
  • C'est si simple les légumes !

  • Bricoleur de génie ou le machinisme agricole !

  • Qui s'y frotte s'y pique ou l'apiculture illustrée!

  • L'élevage ou le fromage!

  •  
       

     
     Ressources  
     
  • Téléchargements

  • Liste des diplômés du ministère de l'agriculture-1998-2006



  • Notes de service enseignement agricole


  • Annales de l'enseignement agricole
  •  
       

     
     Liens Agricoles Calédoniens  
     
  • Site de l'ADRAF

  • Site d'Arbofruits

  • Site Bio caledonia

  • Chambre d'agriculture de Nouvelle-Calédonie

  • Site de la DAVAR

  • Province Nord

  • Province Sud

  • Site de l'Institut Agronomique Calédonien (IAC)

  • les UPRA
  •  
       

     
     Liens Environnement  
     
  • Site Conservatoire d'espaces naturels NC

  • Site de l'asso. Endemia
  • Site de l'asso. Symbiose
  • Site de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
  • IFRECOR
  • Province Nord
  • Province Sud

  •  
       

     
     Bourse enseignement agricole  
     
  • article sur les bourses

  • Bourses Agricoles

  • toutes les bourses en NC
  •  
       

     
     Question  
     
    D'ou venez vous ? Dites le nous...
    ne pas repondre-juste pour les robots du web...
    Nouvelle-Calédonie
    France (métropolitaine)
    autres Dom-Tom
    afrique
    asie
    océanie
    Europe

    Anciens Sondages

  • Votes : 675
  •  
       

     
     Accès réservé  
     
  • Webmail
  • Changer son mot de passe

  • Charte Formagri
  • Nocia
  • Messagerie Educagri

  • Unités capitalisables
  •  
       

     
     

    Les plus téléchargés

     
     
  • 1 Plaquette VAE ...
  • 2 mercuriales du ...
  • 3 calendrier cul ...
  • 4 protection san ...
  • 5 calendrier cul ...
  • 6 annuaire agric ...
  • 7 Fiche techniqu ...
  • 8 Fiche techniqu ...
  • 9 Formulaire d'i ...
  • 10 Fiche techniqu ...
  • 11 Fiches techniq ...
  • 12 Prix des engra ...
  • 13 Présentation g ...
  • 14 Les filières d ...
  • 15 Note de cadrag ...
  • 16 formations-agr ...
  • 17 journal-vert-a ...
  • 18 caledonie-agri ...
  • 19 Fiche techniq ...
  • 20 Fiche techniqu ...
  • 21 Fiche techniqu ...
  • 22 Fiche techniqu ...
  • 23 Catalogue des ...
  • 24 Article sur le ...
  • 25 Les cultures l ...
  •  
       

     
     Menu  
     
  • Nouvelles
  • Rubriques
  • Sujets actifs
  • Liens Web
  • Téléchargements
  • Faire notre pub
  • Membres
  • Votre compte
  • Nouvel article
  • Administration
  • Top 10
  •  
       

     
     Mentions légales  
     
  • Mentions Légales
  •  
       

    Ressources pédagogiq : Le sol, le premier outil de travail de l'agriculteur
    Posté le Thursday 12 January 2006 @ 08:20:19 par go
    Contribution de : C D
    cancLe sol est le premier outil de travail de l’agriculteur, il ne doit pas être considéré comme un support inerte,

     .....  mais comme un milieu vivant, en constante évolution. Pour l’agriculteur, le sol représente la couche de terre labourée ou terre arable. Cette couche constitue le support et le réservoir alimentaire des cultures. La terre arable est la couche superficielle la plus riche en éléments minéraux et en matières organiques.Cette couche constitue le support et le réservoir alimentaire des cultures.

     Nourrir la terre, un enjeu vital :

     Le sol, un milieu qui se transforme continuellement. Plusieurs facteurs interviennent sur le sol et vont le transformer : l’eau, la végétation, les animaux et l’homme.

    L’eau s’infiltre dans le sol et entraîne les éléments minéraux. En période de sécheresse, l’eau des couches profondes peu remonter par capillarité. Elle va aussi jouer un rôle important en agissant par lessivage ou par érosion. La végétation prend une part importante dans l’évolution des sols. Les végétaux qui se sont développés dans le sol vont mourir au bout de leur cycle et vont se décomposer sous l’action des barrières du sol. Cela va donner l’humus ou la matière organique du sol. Les animaux vivants dans le sol creusent des galeries pour se déplacer, chercher de la nourriture ou se protéger. Ce travail fragmente le sol et facilite la décomposition de la matière organique. L’homme en cultivant le sol, apporte lui aussi de nombreuses modifications parfois aux conséquences négatives.

    Voici les éléments constitutifs du sol : - Les éléments grossiers (graviers, cailloux). - Le sable (Il favorise la perméabilité du sol et favorise son aération). - Les limons (Ils ont tendance à se tasser sous l’effet des pluies et forment une croûte de battance à la surface du sol qui peut gêner la levée des semis). - L’argile (La partie la plus fine du sol. Elle a un rôle essentiel : elle entoure les particules de sable et de limons et donne ainsi au sol, une structure. L’argile joue le rôle de ciment). - Lhumus (Appelée aussi matière organique, l’humus est indissociable de l’argile. Ils forment le complexe argilo-humique.) - Le calcium (Sa teneur dans le sol a une incidence sur le pH et sur les potentialités du sol. Le calcium intervient dans l’agrégation de l’argile et de l’humus). - Les minéraux (Ce sont les éléments nutritifs des plantes. Les éléments majeurs sont N, P, K, = l’azote, le phosphore et le potassium. Tous ces éléments se retrouvent dans l’eau du sol et sont absorbés par les racines). Le calcium et la matière organique sont des facteurs clés de la fertilité des sols. La matière organique joue un rôle fondamental au niveau de l’organisation des particules de terre, de la structuration des sols et de la porosité.

    Mais on constate, dans les sols de grandes cultures, un appauvrissement en matière organique. Les sols subissent plusieurs cycles de culture par an et n’ont plus de temps de repos. Pour préserver ses sols, il faut bien réfléchir à la rotation de cultures et penser à l’engrais vert. L’engrais vert est une inter- culture qui consiste, après l’avoir semée et fait pousser, à l’enfouir en vue d’augmenter la quantité de matière organique dans le sol. Voici quelques plantes utilisées en engrais vert : le sorgho, la moutarde, le pois, le trèfle.

    L’incorporation d’un engrais vert dans un système de rotation a plusieurs avantages tant environnemental, agronomique ou économique : - il limite l’établissement des mauvaises herbes, - il améliore ou stabilise la structure du sol, - il protège le sol de l’érosion, - il stimule l’activité de la microflore du sol, - il pompe les élément minéraux, surtout l’azote qui reste dans le sol après la culture précédente, - il restitue pour la culture suivante de l’azote.

    N’hésitez pas à tenter l’expérience : implantez un engrais vert sur vos parcelles pendant l’été. Enfouissez-le quelques temps avant le labour. Vous verrez une amélioration de la fertilité du sol et des rendements. Le calcium, principal constituant du calcaire, est à la fois un oligo-élément indispensable à l’alimentation des plantes et un amendement (amender le sol signifie améliorer sa structure et son pH), car ses ions calcium ont la propriété exclusive de chasser et de remplacer les ions hydrogène qui rendent le sol acide.

    Le sol perd naturellement une certaine quantité de calcaire tous les ans. Pour un hectare, voici ce qui est en moyenne prélevé : 100 à 150 kg par la récolte, 220 kg par les eau de pluie, 100 à 300 kg sont aussi neutralisés par l’emploi de certain engrais, herbicides ou produits phytosanitaires.

    Cette fois, l’analyse du sol régulière est indispensable pour vérifier le pH et le taux de calcium de votre sol. Le chaulage est une pratique agricole très ancienne qui contribue à maintenir la fertilité globale de vos sols. Il ne faut donc pas hésiter à faire un redressement en calcaire si votre sol s’est appauvri. Vous verrez très vite les effets sur vos rendements. Vous ne devez pas laisser vos sols s’acidifier, cela deviendra pour vos plantes un handicap.

    N’hésitez pas à contacter le Dock des Engrais au : 27 46 74 pour avoir des renseignements sur les amendements calcaires disponibles. N’oubliez pas de pratiquer régulièrement, tous les 2 à 3 ans, des analyses de sol sur chacune de vos parcelles. L’analyse de sol est un peu comme un bilan de santé, elle vous dira ce qu’il faut apporter pour maintenir la fertilité de vos terres.

    Catherine DAVERRAT

    Responsable de l'antenne de Bourail de la Chambre d'Agriculture

    canc-bourail@canl.nc

     

     

     




     
     Liens Relatifs  
     
  • En savoir plus à propos de canc
  • Article de C D
  • Article de go

    L'Article le plus lu à propos de canc :
  • La Calédonie Agricole en ligne

    Les dernières nouvelles à propos de canc :


    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 
  •  
       


    "Ressources pédagogiq : Le sol, le premier outil de travail de l'agriculteur" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

    Tous les articles et les commentaires restent sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés.
    Thème optimisé pour NPDS par Web-QC et www.netmedia.coop