Les formations professionnelles agricoles en 2008

Date : Wednesday 02 January 2008 @ 10:22:37 :: Sujet : Orientation

Les CFPPA Sud et Nord recrutent actuellement pour des formations diplômantes, BTS agricole, Brevet Professionnel (niveau Bac) en Hortiulture , les BPA (niveau BEP) en horticulture et espaces verts, en CAP agricole entretien de l'espace....

Les recrutements sont réalisés par l'Institut de Développement des Compétences en partenariat avec les CFPPA Sud et Nord.

au CFPPA Sud 43.01.43 cfppasud@canl.nc

BPA Travaux des aménagements paysagers

BPA Travaux des productions horticoles

Brevet professionnel Productions Horticoles

Activitéd  du titulaire du BP option Productions horticoles


1. Il participe à la conduite du chantier ;
2. Il guide le travail du personnel qui l’assiste dans l’exécution des tâches commandées qu’il maîtrise ;
3. Il informe son supérieur hiérarchique de l’état d’avancement des travaux et des incidents éventuels, et propose des solutions ;
4. Il communique avec les différents partenaires de l’entreprise ;
5. Il s’intègre à la vie de l’entreprise et dans son environnement social et professionnel.

* Activités de la sous-option pépinières :
1. Il observe et apprécie l’état du support de culture ;
2. Il effectue les opérations de préparation du sol ou des substrats ;
3. Il assure la mise en place de la culture ;
4. Il effectue les opérations de conduite et d’entretien de la culture ;
5. Il procède aux opérations de fertilisation ;
6. Il assure l’irrigation des cultures ;
7. Il procède aux opérations de lutte phytosanitaire et informe son supérieur hiérarchique de toute anomalie ;
8. Il assure la récolte et le conditionnement des produits en respectant les critères de mise en marché

et bientôt le CAPA en agoalimentaire


au CFPPA Nord au 47 26 44

BTSA développement de l'agriculture des régions chaudes

* Activités visées :

Le titulaire du BTSA DARC est capable d’exercer les activités décrites ci-après.

A. Appui technico-économique et conseil :
– Il assure un appui technique ou technico-économique dans le cadre de la gestion optimale courante de l’exploitation.
– Il conseille l’exploitant à partir d’une étude/expertise du contexte local et de l’existant, sur les propositions/améliorations à promouvoir et sur les prestations à mettre en place.
– Il intervient dans des actions collectives, réunions de groupe (exploitants agricoles, développement local…).

B. Conduite d’un système d’exploitation :
– Il conçoit et pilote un système d’exploitation.
– Il conduit un ou des atelier(s) de production.
– Il peut exercer différentes activités de transformation, commercialisation, service...

C. Développement local :
– Il participe à la définition de projets de développement local et en assure la conduite.

D. Gestion d’unité :
– Il gère une petite ou moyenne unité (approvisionnement, collecte...).

E. Animation :
– Il assure l’animation de différents groupes (cette animation concerne des réunions ou des manifestations : concours, foires, actions de démonstration…).

F. Formation :
– Il identifie les besoins de formation.
– Il peut participer aux actions à mener.

G. Communication :
– Il participe aux actions de communication et de diffusion de l’information.

H. Etudes, essais, production de références :
– Il participe à la mise en œuvre d’études et d’essais, de protocoles de recherche et/ou de références technico-économiques.

I. Fonction commerciale
– Il participe aux activités commerciales de son entreprise.

* Capacités communes à toutes les options :
– Choisir et utiliser, dans une situation donnée, un modèle mathématique adapté au traitement de l’information présentée sous différents aspects.
– Utiliser des outils informatiques.
– Communiquer dans une langue étrangère, par oral et par écrit, dans sa vie professionnelle (anglais ou allemand ou italien ou espagnol).
– Mobiliser des capacités d’expression, de communication, de relation, d’initiative
– Se repérer dans la réalité économique et sociale.

* Capacités spécifiques à l’option :
– Identifier les interactions entre politiques agricoles et évolution de l’agriculture des régions chaudes, analyser les mesures de politique mises en œuvre.
– Appréhender la complexité d’une démarche d’élaboration d’un projet de développement local et participer à sa mise en œuvre.
– Choisir et pratiquer les outils comptables de gestion et de fiscalité nécessaires à la conduite d’un système d’exploitation.
– Intégrer la dimension juridique dans les principales prises de décision concernant l’exploitation agricole.
– Raisonner, au sein d’une exploitation agricole, la mise en marché de biens et services qu’elle peut produire.
– Mettre en œuvre une méthode d’approche du fonctionnement de l’exploitation agricole dans son environnement en s’appuyant sur des fondements scientifiques et méthodologiques.
– Caractériser une zone en région chaude et prendre en compte l’évolution des systèmes agraires avec les enjeux sociaux, culturels, économiques, écologiques pour pouvoir intervenir.
– Réaliser un diagnostic agronomique sur les unités de décision et les différentes échelles du territoire (parcelle, bassin-versant…) pour conduire les systèmes de culture compte tenu des objectifs des différents acteurs concernés (agriculteurs, consommateurs) et des moyens dont ils disposent ; identifier les systèmes d’élevage et leur évolution et raisonner les stratégies de conduite des productions animales.
– Acquérir une méthodologie de diagnostic et de gestion d’atelier : deux productions des régions chaudes dans un système de culture ; une production de ruminant(s) et production et gestion du système fourrager.
– Réaliser une étude sur les fondements et la mise en œuvre d’une activité innovante de production de biens ou de services au sein d’une exploitation agricole.
– Analyser, mettre en œuvre, appliquer et exploiter un protocole expérimental d’essai.

 

CAPA Entretien de l'espace rural

Le titulaire du certificat d’aptitude professionnelle agricole, option entretien de l’espace rural exerce les activités suivantes :
- Il observe l'état des écosystèmes de l'espace rural.
- Il effectue des travaux de remise en état et d'entretien de sites dégradés ou abandonnés, en respectant l'équilibre des écosystèmes en place et les objectifs de valorisation de ces sites.
- Il effectue des travaux d'aménagement en respectant l'équilibre des écosystèmes et en s'efforçant d'intégrer le style de l'aménagement dans le paysage environnant.
- Il utilise et assure l'entretien courant des différents équipements et matériels nécessaires aux opérations de restauration, d'aménagement et d'entretien de l'espace rural.
- Il organise son travail dans le cadre d'une activité ou d'un chantier et effectue les différentes tâches dans les conditions de sécurité optimales.
- Il rend compte de ses activités, des équipements et du travail.
- Il participe aux activités de la vie professionnelle et sociale

et bientôt le BPA polyculture Elevage.

 

N'hésitez pas à contacter l'IDC tél : 05 07 09 et les centres pour tous renseignements.

 

 




Cet article provient de le portail de l'Enseignement Agricole et de l'Agriculture en Nouvelle-Calédonie
http://www.formagri.nc

L'URL pour cet article est :
http://www.formagri.nc/article.php?sid=229